top of page

100 avocats chiliens poursuivent Israël à La Haye pour crimes contre l'humanité à Gaza : 500.000 Palestiniens vivent au Chili, plus que nulle part ailleurs, sauf dans le monde arabe & en Israël.


Santiago. Une centaine d'avocats chiliens ont déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et d'autres représentants du gouvernement pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

La majorité des plaignants appartiennent à la communauté palestinienne, estimée à 500.000 personnes, soit la plus importante au monde en dehors d'Israël et du monde arabe.

Les membres du Sénat Ximena Rincón, Paulina Vodanovic, Iván Moreira, Francisco Chahuán, Sergio Gahona et Alfonso de Urresti se sont également joints à eux. Ils ont condamné "les représailles israéliennes disproportionnées" depuis l'attaque du Hamas et de plusieurs groupes de résistance palestiniens le 7 octobre dernier.

La plainte vise les violations de la Quatrième Convention de Genève de 1949 et a pour objet "les graves atrocités" commises par les autorités politiques et militaires israéliennes contre 2,3 millions de Palestiniens dans la bande de Gaza.

"Ces crimes se poursuivent depuis près de 90 jours, jour et nuit, avec des bombardements aveugles sur la population de Gaza, avec la destruction de quartiers entiers, sans distinction entre civils et combattants", a déclaré l'avocat en droit international et ancien ambassadeur du Chili en Egypte et en Jordanie, Nelson Hadad, lors d'une conférence de presse.

Il est du devoir de tous les pays de "dénoncer les criminels de guerre afin qu'ils puissent être tenus pour responsables, assumer leurs responsabilités, être punis conformément aux peines prévues par le Statut de Rome et que les victimes puissent également être indemnisées", a ajouté Hadad.

Les avocats chiliens demandent notamment l'émission d'un mandat d'arrêt international contre le chef du gouvernement israélien, le chef d'état-major des forces armées Herzi Halevi, le ministre de la Défense Yoav Gallant et d'autres responsables militaires et politiques de premier plan.


La plainte a été déposée auprès de la CPI avant la pause de Noël, afin que les fonctionnaires puissent l'examiner lors de la reprise de leurs activités le 8 janvier.

Auparavant, le gouvernement d'Afrique du Sud avait déjà porté plainte contre Israël devant la Cour internationale de justice (CIJ). "Les actes et omissions d'Israël dénoncés par l'Afrique du Sud ont un caractère génocidaire car ils visent à détruire une partie substantielle du groupe national, racial et ethnique des Palestiniens". Israël viole ainsi la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide de 1948, que les deux pays ont signée, peut-on lire pour justifier cette décision.

L'Afrique du Sud demande également que les juges de l'ONU ordonnent en urgence la fin des violences contre les Palestiniens afin de protéger leurs droits.

Le gouvernement israélien a déclaré à ce sujet que la plainte était "sans fondement juridique" et a accusé l'Afrique du Sud de "collaboration avec un groupe terroriste appelant à la destruction d'Israël".

Les audiences devant la CIJ sont prévues pour les 11 et 12 janvier.

Selon les chiffres officiels palestiniens, plus de 22.000 personnes ont déjà été victimes des bombes israéliennes, dont plus des deux tiers seraient des femmes et des enfants. Les autorités estiment que ces chiffres vont encore augmenter, car des milliers de personnes sont encore portées disparues sous les décombres. Les attaques des forces israéliennes auraient ainsi déjà complètement détruit 60 pour cent de la bande de Gaza et forcé presque tous les habitants à fuir.

soy valparaiso


CE QUI POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER ...

Nations unies : Une majorité d'Amérique latine vote en faveur d'un cessez-le-feu à Gaza

15.12.2023 Article de Prensa Latina

La Colombie veut interdire l'importation d'armes en provenance de pays qui soutiennent le "génocide" à Gaza

24.11.2023 Article de Hans Weber

Conflit au Proche-Orient : l'Alliance bolivarienne appelle au respect du droit humanitaire international

14.11.2023 Article de la rédaction

Solidarité des mouvements sociaux d'Amérique latine avec les victimes de Gaza

10.11.2023 Article de Hans Weber

En Amérique latine, la critique de l'action militaire d'Israël à Gaza s'intensifie

03.11.2023 Article de Vilma Guzmán

Les gouvernements d'Amérique latine appellent à une résolution du conflit israélo-palestinien

08.10.2023 Article de Marta Andujo



Chili : des avocats poursuivent Israël à La Haye pour crimes contre l'humanité à Gaza | amerika21


12 Ansichten0 Kommentare
bottom of page